Home A la une Un printemps de l’esport

Un printemps de l’esport

3

Est-ce le printemps qui donne des idées aux acteurs de l’esport, ou bien d’autres perspectives plus rationnelles, toujours est-il qu’en ce moment, plusieurs sociétés du milieu ont fait des annonces importantes, trois en particulier. Retour rapide sur ces annonces qui sont déjà actées ou vont se concrétiser dans les semaines à venir.

L’ESL au pays de Springsteen

turtle-entertainment-teamLa “team” Turtle-Entertainment, dirigée par Ralf Reichert

Véritable poids lourd de la scène européenne, Turtle-Entertainment revendique via sa plateforme ESL plus de 4 millions d’utilisateurs. Implantés dans la plupart des pays européens, les allemands cherchent à étendre leurs activités sur les autres continents, ce n’est pas un secret. Après l’ouverture de nouvelles sections jusqu’en Australie, Turtle a réalisé son premier gros événement sur le continent américain en 2012, avec les IEM Sao Paulo. Si ce déplacement en Amérique du Sud a été un succès, c’est bien le Nord qui représente un territoire à conquérir, notamment face aux autres poids lourds déjà implantés.

Turtle a annoncé au début de semaine son arrivée sur le territoire nord-américain avec le rachat d’Esports Services (ESS), la société dirigée par Han Park et Craig Levine. Via un communiqué, ainsi que des précisions portées par Reichert lui-même sur onGamers, il faut s’attendre à l’ouverture d’un nouveau studio ESL aux Etats-Unis, ainsi qu’à la probable annonce de nouveaux tournois de première importance.

Our immediate focus is on our Studio operations and adjacent online leagues which we will announce shortly. Major offline events will be announced later this year. We like to take things step by step. [...] Historically our US events were exclusively focused on trade fairs. Now we have the ability to run massive online leagues with great studio finals much like many of our successful EU tournaments. At the same time an event like IEM Katowice or ESL One Frankfurt is something we would like to do more often.

Ralf Reichert chez onGamers.com

Les pièces se mettent lentement en place sur l’échiquier, il faudra donc maintenant être attentif aux premières annonces qui pourraient arriver très rapidement.

Twitch, la toile d’araignée

twitch-logo

A l’inverse de Turtle-Entertainment, le géant du streaming Twitch cherche à améliorer son service en Europe, loin de sa base américaine. Afin d’améliorer l’infrastructure technique de la plateforme, la société américaine a déjà l’année dernière ajouté deux “point of presence” sur son réseau, situés à Londres et Prague. Nouvelle annonce ces derniers jours, le rajout d’un PoP basé à Paris, et qui ne pourra être que bénéfique pour les utilisateurs français de la plateforme, pas forcément satisfaits de la qualité du service depuis plusieurs mois.

Est-ce que ces annonces pourraient suffire à rebooster aussi le nombre d’utilisateurs de Twitch face à Dailymotion ? Peu probable, tant que le CPM des streamers français ne sera revu à la hausse.

La MLG investit le vieux continent

Peu d’informations pour le moment, si ce n’est un tweet de Sundance DiGiovanni, fondateur et CEO de la Major League Gaming, à la recherche de bureaux parisiens.

Plus d’informations probablement bientôt, mais pourquoi ne pas voir le patron de la MLG débarquer dans le IIe Arrondissement parisien ?

emerika-mlg-sundanceAirBnB façon esport

De simples annonces pour le moment, qui pourraient se traduire par du concret assez rapidement, notamment du côté de l’ESL North America. Affaire à suivre.

3 COMMENTAIRES

  1. Je trouve que l’installation de l’esl au usa va dans le sens qu’il garde l’organisation des wcs amerique !!
    Ce qui doit arranger les deux parties. Blizzard a un organisateur fort et compétant pour cette région et l’esl commence de suite avec un gros tournoi de prestige!!

Leave a Reply