L’ESWC joue l’ouverture

L’ESWC joue l’ouverture

2
PARTAGER

Dans tout juste une semaine, la cérémonie d’ouverture du Paris Games Week 2013 marquera également le début de la Coupe du Monde des Jeux Vidéo, une compétition qui fête cette année ses dix ans. Un événement d’abord florissant, qui a sombré dans la fin des années 2000, et qui semble aujourd’hui renaître de ses cendres. Si l’ESWC a battu l’année dernière des records d’audience, avec 100000 spectateurs pour les matchs sur la grande scène, ainsi que 2,7 millions de viewers sur le net, elle est en revanche confrontée à un nouveau problème depuis l’année dernière : l’arrivée en force des éditeurs/développeurs dans l’équation.

Oui, il y aura du Dota2, mais en revanche les deux « monstres », Starcraft 2 et League of Legends ne seront pas de la partie (LoL sera tout de même présent mais en dehors de l’ESWC, du côté de la scène ASUS ROG). Pour LoL, vous me direz que c’est pas nouveau… et c’est pas faux. Mais l’absence du RTS le plus populaire a déçu les fans lors de l’annonce de la compétition, au mois d’avril. Que faire dans ces cas là pour garder l’attention du public ? Etudier ses possibilités, et trouver d’autres jeux.

Sept tournois officiels ont été initialement annoncés, dont quatre sur des FPS (CSGO mixte et féminin, CoD BO2 et Shootmania), un MOBA (Dota 2), un jeu de course (TrackMania² Stadium) ainsi que FIFA, pour les footeux. Le seul nouveau de la liste, CoD:BO2, va clairement être à surveiller de près. Compte-tenu de la taille de la communauté CoD console et de la présence d’un stand CoD pour le PGW (CoD:Ghosts) qui va comme d’habitude être un véritable aimant

Au-delà des critiques qui peuvent être formulées de manière plus ou moins justifiée à l’encontre des joueurs Call of Duty sur console, et pour lesquelles j’avais publié un article, l’audience devrait être au rendez-vous pour Oxent, et peut-être même bien au-delà de tous les autres jeux si tous les fans de CoD décident de s’intéresser à l’aspect compétition de leur jeu. Espérons que la communauté et en particulier les joueurs vont prendre conscience qu’ils ont l’occasion de se montrer au plus grand nombre, et que le spectacle proposé sera au niveau.

Ces derniers jours, deux nouveaux tournois ont été annoncés : le Trials World Championship 2013, qui vient illustrer la bonne entente entre Oxent et Ubisoft, et surtout Duel of Champions avec le tournoi Road to Paris. Et pour ce dernier, l’opportunité semble judicieuse. Si nous sommes en plein dans une vague MOBA, la version virtuelle des jeux de carte façon Might & Magic semble être sur une pente ascendante. Entre Duel of Champions, Hearthstone, et LoL Supremacy, l’ESWC se place sur un créneau qui pourrait être porteur dans un avenir très proche. Faute de pouvoir s’assurer la présence de LoL et SC2, Oxent a donc fait le choix de se placer sur des jeux (CoD, Duel of Champions) a fort potentiel d’un point de vue esport, sans pour autant écarter les désormais « classiques » CS et Dota, et c’est probablement le type de choix à faire pour éviter de suivre une trajectoire à la WCG. Un choix payant ? Rendez-vous après l’événement pour en juger.

En attendant, Kadhafi n’est plus là, mais ce n’est pas une raison pour déclencher un incident diplomatique avec la Libye, surtout pour une histoire de wallpapers !

Crédit image : eswc.com

2 COMMENTAIRES

REPONDRE