Le syndrome du canal carpien pour les nuls

Le syndrome du canal carpien pour les nuls

1
PARTAGER

Ces dernières années, combien de fois a-t-on vu l’éternel débat sur le fait de considérer (ou non) l’esport comme un sport, avec à chaque fois, la grande question de l’effort physique ? Si jouer à LoL ou à SC2 ne vous fera jamais autant transpirer qu’un marathon, ils peuvent tout de même occasionner des pépins physiques assez gênants.

Chez les joueurs, le plus répandu de ces problèmes est le syndrome du canal carpien, avec des cas qui se multiplient depuis quelques années. Parmi les plus touchés, ce n’est pas un hasard, nombre de joueurs Starcraft 2, parmi lesquels TLO, Flash ou encore Taeja. Cependant, d’autres types de joueurs sont touchés, avec ces derniers temps pronax (fnatic CSGO) ou il y a plus longtemps Toyz, pourtant sur League of Legends, un jeu pas particulièrement connu pour <insérez votre troll ici>.

Les cascades dans ce film ont été réalisées par des professionnels. Pour votre sécurité et celle des autres, n’essayez en aucun cas de reproduire ces gestes.

Alors pourquoi des gens capables d’envoyer 400 apm se mettent subitement à avoir des fourmillements dans les mains et la force d’un octogénaire ? C’est ce que nous allons voir.

Le syndrome du canal carpien, c’est quoi ?

Parce qu’une image vaut parfois mieux que toutes les explications du monde, un schéma.

canal-carpien-nerf-median1

canal-carpien-nerf-median2

Tout se passe au niveau du poignet. Dans une cavité formée par le ligament transverse (côté intérieur de la main) et par les os du poignet, se trouve le tunnel carpien, à l’intérieur duquel se trouvent les tendons, mais également le nerf médian. Ce nerf contrôle la sensibilité des trois premiers doigts (pouce, index et majeur) ainsi que la moitié de l’annulaire, et c’est lui qui est le responsable de ce fameux syndrome.

Lorsque ce nerf se retrouve en situation de compression, à l’intérieur du tunnel carpien, alors les premiers effets (engourdissement, fourmillements, maladresse) se font ressentir.

Quelles sont les causes de ce syndrome ?

Le grand problème du syndrome du canal carpien, c’est que les causes peuvent être multiples, et parfois même inconnues, c’est ce qui est appelé « syndrome du canal carpien idiopathique ». Cependant, quelles causes reviennent régulièrement

  • Facteurs hormonaux (les femmes sont plus touchées que les hommes)
  • Maladie inflammatoire ou infectieuse.
  • Complication post-traumatique sur le poignet (fracture, rhumatisme)
  • Anomalie anatomique (ça arrive…)
  • Mouvements répétitifs liés à certaines activités (overdose d’APM, visionnages de vidéos -18)

Bien évidemment, dans le cas des joueurs, c’est ce dernier point qui retient notre attention. Regardez vos mains quand vous tapotez assez rapidement sur le clavier, imaginez ceci en vitesse x4, 8 heures par jour, tous les jours… Oui, l’esport va ruiner quelques nerfs médians.

Le manque de recherches sur le sujet ne permettent pour le moment pas de savoir quelles sont les positions qui causent le plus de dégâts, à savoir l’utilisation ou non de repose-poignets, la hauteur du bureau, etc… Une chose est sûre, si les causes peuvent parfois être complexes, elles touchent particulièrement les joueurs connus pour accumuler un grand nombre d’heures d’entrainement.

Que faire face au syndrome du canal carpien ?

En premier lieu, un tour chez un médecin, qui passera certainement plus de temps à vous expliquer que vous êtes un foutu addict aux jeux vidéo qu’à faire le diagnostic de votre nouvelle maladie préférée, celle qui va vous empêcher de jouer.

Face à cette gêne, pas de solution miracle, et une mise au repos s’impose, solution adoptée par nombre de joueurs touchés, notamment TLO. Seulement, les dégâts peuvent être parfois plus graves, et avant qu’ils deviennent irréversibles, un tour au bloc opératoire est obligatoire, sans oublier le risque bien réel des complications ou des séquelles (perte de sensibilité définitive, raidissement des doigts) qui peuvent être autant de raisons pour un joueur de voir sa carrière se terminer prématurément.

Et comme la prévention reste le mieux que je puisse vous offrir, je ne saurai trop vous conseiller de ne pas trop insister sur vos fragiles membres, par exemple en allant jouer à des jeux tels que Shootmania. En effet, d’après des études récentes, aucun joueur n’a encore développé de syndrome du canal carpien en attendant d’autres joueurs sur le lobby d’un jeu.

 

Sources images : teamliquid, TheHeartysoul.com

1 commentaire

REPONDRE